RENDERING [avec Luxigon] (RE-PORT)

 

Avec la place grandissante prise par les images de synthèse dans la représentation des projets ces dernières années, Luxigon s’est imposée comme une référence internationale dans le domaine de la perspective d’architecture.

Fondée par Eric de Broches des Combes, Laurent Théaux, puis rejoint par Laurent Ménabé, l’agence est composée d’architectes, de graphistes et a notamment collaboré avec OMA, MVRDV, BIG ou en encore Snohetta.

Bildschirmfoto 2014-05-25 um 09.38.32 Bildschirmfoto 2014-05-25 um 09.37.52

Mies. FR est allé à la rencontre de Luxigon pour les interroger sur l’importance des images dans l’architecture contemporaine et savoir à quel point elles pouvaient influencer la production actuelle.

Au delà d’une entreprise d’une séduction nous explique l’équipe dans un ambiance détendue, « tout l’enjeu du  travail c’est de représenter l’ esprit du projet mais également l’esprit de l’agence qui le fait .»

« Le gros d’une image c’est d’en parler, pas de la faire, la faire c’est le plus simple » nous dit Eric de Broche des Combes.

Luxigon nous parle des délais très court de leur intervention, de leur préférence pour les concours, et que comme toute image, l’essence d’un rendering est aussi d’interpréter la vérité, mais toujours pour servir et expliciter le projet.

Bildschirmfoto 2014-05-25 um 09.35.29 Bildschirmfoto 2014-05-25 um 09.35.59

« On est l’exomil de l’architecte » nous dit en souriant Laurent Ménabé.

« On l’avantage d’être Dieu » ajoute encore Eric de Broche des Combes tout en confessant être presque gêné de la place que prend aujourd’hui l’image de synthèse sur la scène du débat architectural et en relativisant son importance :

« Une image n’a jamais fait un starchitecte » l’importance reste encore de faire du bon projet…

 

Publicités