DEVELOPPEMENT DURABLE [ avec Franck Boutté ] ( RE-PORT)

Franck Boutté, d’abord ingénieur des Ponts se tourne rapidement vers l’architecture en entrant à Belleville en 1992. Liant toujours plus les deux formations, il privilégie la synthèse et la transdisciplinarité. En 1996, il devient consultant auprès de différents ministères sur des thématiques liés au développement durable. Spécialité qu’il ne cessera d’approfondir par la suite…

Dans cette interview, Franck Boutté se confie librement à la caméra de MIES. A la frontière des politiques environnementales, il n’hésite pas à reconsidérer le système actuel. Selon l’architecte-ingénieur la transition énergétique est un tout. Aussi bien économique qu’architecturale, c’est la transdisciplinarité qui donnera des solutions à notre préoccupation environnementale.

capture vlc2014-12-27-19h52m53s82

A la question : le développement durable est-il un effet mode ? L’architecte ne noie pas le poisson, l’effet de mode est structurel […]. Mais nous arrivons à une transition […] il faudra faire le tri et laisser s’effacer le développement durable 1.0….Il faudra apprendre de nos erreurs en développant une approche plus pragmatique du développement durable, plus tournée vers le quotidien, car dit-il avec conviction, actuellement le calcul ne prend pas [assez] en compte l’usage.

Dans un bref article en juin 2013, la revue Urbanisme évoque déjà l’éclectisme du personnage, ainsi que son positionnement critique sur notre manière actuelle de faire le développement durable. « Consultant, assistant à maîtrise d’ouvrage auprès des collectivités locales, d’établissements publics, de groupes immobiliers, de promoteurs, auteur d’études de programmation, partenaire d’équipes d’architectes urbanistes, Franck Boutté prend à rebrousse-poil nombre des principes devenus des évidences. »

capture vlc2014-12-27-19h54m27s22

Selon l’intéressé, « l’aspect trinitaire du développement durable n’est pas intéressant, car son vrai positionnement est dans la dynamique de la transdisciplinarité, de la transculture, de la transgénération […] » Selon Boutté, le BEPOS, la RT 2020, ne sont « déjà » plus des solutions adaptées à notre futur énergétique. Vouloir économiser l’énergie en multipliant les dispositifs énergétiques n’est pas la solution, nous dit avec force l’architecte. Il faudra à l’avenir nuancer nos actions et trouver la « juste performance ».

capture vlc2014-12-27-19h53m43s69

En ce qui concerne les conseils à donner aux étudiants, Franck Boutté aborde directement la notion de site en architecture. Le projet urbain se définit en premier instance par les avantages et inconvénients du site d’intervention, tirer profit du naturel, s’inspirer de l’existant pour mieux construire et mieux s’engager dans l’avenir, voilà des questions primordiales qu’auront à aborder consciencieusement les futurs architectes.

Article par Antoine Basile

Advertisements